Publié le

Belle rose

Femme piquée par un serpent, Auguste Clésinger

«Belle allons voir si la rose…» Belle allons voir si la rose, ces quelques vers en boucle dans sa tête comme une ritournelle, insupportables, vidés de sens à force de répétition. Bélalon, bélalon… car la rose éclose, la rosée close, la rozécloze, bélalon alarozécloze, ça faisait un abracadabra parfait !
Fatiguée de sa cueillette dans la touffeur d’août, elle posa son bouquet et s’allongea à l’ombre du rosier. Elle sombra lentement dans un sommeil agité, où le rosier fâché la poursuivait et finissait par la mordre d’une mâchoire d’épines.
Éveillée en sursaut par une douleur vive, elle se tordit et vit épouvantée un éclair vert disparaître sous fourré. Sur sa belle cuisse blanche, deux piqûres où perle le sang carmin.

Ajoutez votre grain de sel :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.