Bel au Bois Dormant

Il était une fois…

En tout cas, ça n’est pas arrivé deux fois ! Des histoires pareilles, ça n’arrive qu’une fois, heureusement. C’était il y a un certain temps, dans un endroit qui a vu se produire tellement d’événements improbables que seuls les chats  peuvent s’y rendre.

Donc, il était une fois, quelque part Ailleurs, un jeune roi qui se morfondait dans son palais. Son père, le vieux roi, avait été tellement infect avec ses voisins (conquêtes, sièges, batailles, otages et trahisons, toute une – autre – histoire) qu’il s’était attiré une malédiction de la plus belle qualité : pas d’armée pendant 100 ans dans le royaume ! Résultat, tous les soldats s’étaient assoupis sur place et tous ceux qui touchaient une arme de guerre subissaient le même sort. Continue reading « Bel au Bois Dormant »

C’est pas beau de réclamer

C’est pas beau de réclamer. Que répondre à ça ? Que la beauté est dans l’œil de celui qui regarde ? Que les caprices c’est pas terrible mais qu’il faut bien apprendre à exprimer ses besoins sans quoi on n’obtient jamais rien ? Que cette petite phrase a failli avoir ma peau et m’a seulement appris à accepter passivement la volonté des autres, au mépris de tout ce que je suis ? 


J’ai sept ans et à l’école, je n’ai même pas remarqué que certains enfants sont plus populaires que d’autres. Il y en a que j’aime bien et d’autres que j’évite. Je suis bien loin de m’inquiéter de ce que je porte, sauf que je commence à ne pas trop aimer les jupes à cause des garçons. J’aime le bleu et la lecture, les jeux de construction et la nature. Aujourd’hui, maman m’emmène faire les courses.

Continue reading « C’est pas beau de réclamer »

Notes

This entry is part 1 of 9 in the series Ianto's diary

Content notes: Explicit content, angst, fluff, M/M


Fandom: Torchwood

Relationship: mostly Ianto Jones/Jack Harkness

Author notes:

If you never watched Torchwood, please beware that this work will spoil all the mystery. I designed this as Ianto’s diary. Most entries will be about what can be seen in the original TV show (the first season) but there are many things that we learn only much later about Ianto’s first days so spoilers come pretty fast. I added summaries of the episodes for a better understanding. Some scenes I had to imagine entirely. Those I chose to write as if describing an aired episode instead of sticking to diary form.
Lacking any reference, I didn’t try dating entries. But then, time is just another dimension to bend at The Doctor’s will…

I have tried not to use knowledge Ianto couldn’t possibly have. I have been forced to guess sometimes how much he knew because it’s not always that clear. Other than that I have tried to stick to what we know of him and his nature. If you notice something that doesn’t fit the canon please do tell me, I really want to make this as compliant as possible. Thank you for reading and most of all thank you for your comments. I hope you have as much fun reading as I had writing it all.

Such a beautiful laugh

Fandom: Prison Break

Character: Alexander Mahone

Author Notes:

Written the day that would have been my daughter’s birthday.
This is for her and this is for all of us who would have been but never were parents, for those who had to make the hardest choice of all. I remember and I live on.

Work posted on Archive of Our Own (AO3), as a Prison Break fanfic.
I’ve been trying for some time now to write some nice stuff about Alexander Mahone (it seems I’m the only one around AO3 to find William Fichtner attractive damn hot !?) and as my daughter’s « unaniversary » loomed, I thought more and more about what Alex felt like until I came up with this.
I don’t see the point of writing fanfic if it’s not as in character as possible (just create your own character if you are going to depict Alex as an astronaut !) so I’m just hoping that after some time grieving he’ll be in the mood for kinkier stuff 😀
Not holding my breath though…

Enjoy and please comment !

Thanks

Continue reading « Such a beautiful laugh »

Menu acidulé

En ce long weekend de fête, j’avais des invités et peu de temps pour cuisiner. Si je voulais être à la hauteur de ma réputation de cuisinière, il fallait donc des saveurs inédites et un temps de préparation record.

Je n’ai sans doute pas atteint le niveau du Guiness mais enfin le cahier des charges a été rempli.

Au menu :

  • Avocat yuzu
  • Rôti de veau à la rhubarbe
  • Pana cotta passion

La veille : cuire les légumes et préparer la pana cotta

Remove the row

Column: 1

Entrée

  • 1/2 avocat par personne
  • vinaigre au yuzu

Column: 2

Temps de préparation de l’entrée : 2 minutes…

Il suffit de couper les avocats en deux et d’y verser une cuillère de vinaigre aromatisé au yuzu. Pas besoin de sel ni de quoi que ce soit d’autre, la douceur de l’avocat et la saveur exotique du yuzu se complètent à merveille.

Si vous voulez vraiment impressionner la galerie, vous découpez ça en petits dés et vous servez dans une jolie coupelle ou une verrine.

Remove the row

Column: 1

Plat

  • Des carottes nouvelles
  • des petites pommes de terre
  • une tige de rhubarbe (ou quelques morceaux de rhubarbe congelée)
  • 2-3 cuillères à soupe de sucre
  • gros sel
  • romarin
  • rôti de veau (qté selon nb de convives)

Column: 2

Temps de préparation du plat : 40 minutes (ça va dépendre de la taille du rôti)

J’ai fait cuire la veille des petites carottes fraîches et des pommes de terre grenaille. Le jour même, 1h avant le repas, j’ai fait préchauffer mon four à 200°C et j’y ai mis mon rôti dans un plat un peu grand. Dès qu’il a bien doré (1/2h environ après), je l’ai retourné et j’ai ajouté les carottes, les pommes de terre, quelques morceaux de rhubarbe congelés que j’ai saupoudrés de sucre, une poignée de gros sel et une pincée de romarin. 20 minutes plus tard, la rhubarbe avait compoté et elle s’est mélangée au jus de viande pour faire une sauce acidulée du meilleur effet avec les carottes douces.

Remove the row

Column: 1

Dessert

  • 450mL de lait de coco
  • environ 50g de sucre en poudre
  • 1 sachet d’agar-agar

Column: 2

Temps de préparation du dessert : 2×5 minutes

J’ai fait la pana cotta la veille pour qu’elle ait le temps de refroidir. C’est très rapide, il suffit de mélanger à froid du sucre (quantité selon les goûts), de la crème (aujourd’hui j’ai pris du lait de coco) et un gélifiant (j’ai utilisé de l’agar-agar). Vérifiez que la proportion de gélifiant utilisée produira un résultat plutôt solide. Moi j’ai mis une conserve de lait de coco (environ 450mL) et un sachet (2g) d’agar-agar. Faites bouillir et répartissez aussitôt dans de jolies coupelles de service. Mettez au frais quelques heures.

Le jour même, mettez dans une petite casserole autant de vinaigre au fruit de la passion que de sucre et faites bouillir. Mon vinaigre contient de la pectine, le résultat est donc une gelée passion. Sans laisser refroidir, répartissez sur la pana cotta en une couche fine et servez.

 

Résultat : un menu très rapide à réaliser, des invités satisfaits et une réputation préservée !

Souvenirs

Dans la nuit de l’hiver
Galope un grand homme blanc
C’est un bonhomme de neige
Avec une pipe en bois,
Un grand bonhomme de neige
Poursuivi par le froid.
Il arrive au village.
Voyant de la lumière
Le voilà rassuré.
Dans une petite maison
Il entre sans frapper ;
Et pour se réchauffer,
S’assoit sur le poêle rouge,
Et d’un coup disparaît.
Ne laissant que sa pipe
Au milieu d’une flaque d’eau,
Ne laissant que sa pipe,
Et puis son vieux chapeau.

Jacques Prévert