Héraclès et Télèphe

– Arrête de gigoter !
– Mais veux jouer avec le lion papa !
– Arrête de gigoter tu vas tomber !
– Mais-héééééé-ouiiiiiin !
– Très bien !

Il posa son fils au sol. A peine les petits pieds eurent-ils touché terre que l’enfant décampa vers le corps ensanglanté. Sa mère va me tuer pensa Héraclès résigné.

Télèphe fut vite couvert de sang mais il continuait à faire semblant de tuer le fauve à mains nues et de le dépecer. Il glissa dans une mare gluante et se mit à brailler. Son père le repêcha à bout de bras, évitant d’être maculé à son tour et se hâta vers le fleuve le plus proche pour essayer de rincer les dégâts, priant pour que sa femme ne s’aperçoive de rien.

Hélas, c’était sans compter sur l’enthousiasme -somme toute légitime- de Télèphe qui s’empressa de raconter ses exploits imaginaires à sa mère. Héraclès, voyant le front aimé se froncer de courroux prit la fuite et passa cette nuit là dehors, à maugréer sur la faiblesse des hommes face à leur progéniture.

Dessin au bic par Saba-chan
Series NavigationLe lac de Stymphale >>

Ajoutez votre grain de sel :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.