Carambar

Pour une fois je vais jouer la facilité, non pas que je trouve la blague spécialement drôle mais je me sens concernée… 

Le comble de la sorcière ? Avoir des doigts de fée… 

Et pourquoi pas manger de la baguette ? Et puis qu’est-ce que c’est que cette vision binaire de la méchante sorcière et de la gentille fée qu’on nous sert habituellement ? Je m’insurge ! Et je revendique : je suis une sorcière, j’en suis fière. Une sorcière, c’est une petite maline dotée de première vue, de second degré et d’un bout de ficelle, je le rappelle. J’ai même les grimoires (la version moderne électronique), les potions (ne me lancez pas sur le sujet des huiles essentielles) et le chat noir chien blanc (flûte, disons que c’est pour camoufler un peu). 

Les fées ne sont que des sorcières ratées douées pour la communication : comme d’habitude les grandes gueules incompétentes tiennent le haut du pavé pendant que c’est bibi qui fait le vrai boulot. Ainsi va le monde. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.