Monsieur Jourdain

Bonsoir !

Certains font de la prose – et ils le savent, certains sont des poètes incompris et d’autres imitent Eugène Savitskaya, ce qui est un exploit autrement remarquable. Voilà des questions qui méritent réflexion.

Comment suis-je ? Le processus est instinctif pour la plupart d’entre nous n’est-ce pas. Pour d’autres, c’est comme faire de la bicyclette, dès qu’on commence à réfléchir aux détails on se casse la figure. On pourrait donc croire qu’il vaut mieux rester béatement ignorant. Hum. Ah oui mais maintenant que la question me trotte dans la tête, ça va être difficile…(interdiction de penser à un éléphant à poils bleus !) Déjà qui suis-je c’est compliqué mais comment suis-je qui… Comment, c’est à dire techniquement, comment ça marche ? Heu bah il faudrait déjà savoir de quoi on parle non ? Bon, question suivante.

Puis-je apprendre à me connaître ? Il me semble que oui. C’est pas facile, il faut vraiment aimer poser des questions qui fâchent et ne pas avoir peur des réponses qui fâchent souvent aussi. C’est long. Mais ça a l’air possible. Comment ça que j’arrête de jouer les andouilles ? Je réponds à la question ! C’est pas ma faute quand même si le type n’a pas dit vraiment ce qu’il pensait vouloir dire ! Bon, pouvez-vous apprendre à me connaître ? J’ai envie de dire, lisez ce blog, c’est une bonne méthode. Mais peut-on vraiment connaître quelqu’un ? Moins sûr, vu que déjà se connaître soi c’est pas simple. Surtout pour certains qui semblent avoir été conçus selon un modèle vaguement plus complexe. Prise de tête même pourrait-on dire. Ah ! Bah voilà ! C’est comme ça que je suis ! Cogito ergo sum, CQFD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.