Quelques écorces d’orange amère

Je racontais mon histoire d’oranges à la marraine de ma nièce ce samedi. Quelques minutes après, la nièce ouvre un cadeau :

image
La marraine me file un coup de coude, amusée…
Je feuillette : c’est l’histoire d’un certain Benoît, qui se trouve avoir eu dans les poches des écorces d’orange au moment de sa mort.
Le lendemain, j’apprends que mon amie Myriam (avec qui j’étais ce jour-là) a perdu son père la veille. Il vivait dans une région productrice d’agrumes.

Ajoutez votre grain de sel :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.