Au Pays d’Oz

Vous l’aurez noté, ces pages comportent quelques références au magicien d’Oz et pourtant aucun article n’y est consacré. C’est qu’à l’origine, l’important me semblait seulement être la « morale » de l’histoire : On n’est jamais si bien que chez soi. Ça me semblait d’autant plus important que chez moi, je savais pas bien où ça se trouvait. Oh j’avais des racines géographiques, familiales même, mais un chez moi ? Point. D’où l’importance aussi de la chanson, « somewhere I belong » de Linkin Park. Et bien après quelques péripéties (péripéties qui ont principalement abouti à savoir qui est ce je qui écrit…), chez moi, j’ai décidé que ça se trouvait tout bêtement là où j’étais moi. Et comme vous l’aurez sûrement remarqué, je suis un peu perchée (comme un chat ⸮) loin du Kansas, je me suis dit qu’en bonne denizen du pays d’Oz, j’étais presque fatalement… une sorcière !
Et c’est là ce que je m’en vas vous raconter…
good-wicked witch oz

Series NavigationL’enfant sorcière >>

Ajoutez votre grain de sel :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.