Chili doux

Comme on me l’a récemment fait remarquer, le chili con carne est un plat de haricots, accompagné de viande et non un plat de viande. Forte de cette révélation, j’ai modifié ma recette habituelle pour vous concocter une recette toute douce qui met en valeur les haricots, sans leurs inconvénients traditionnels…

« Haricots, fruits musicaux, plus t’en mange, plus tu joue du pipeau », comme dirait le pistolero…

Remove the row

Column: 1

Ingrédients :
2 poignées de haricots borlotti
2 poignées de haricots cornilles
2 poignées de haricots noirs
3 poignées de lentilles
1 petit poivron
1 oignon
1 boîte de pulpe de tomate

Les épices :
1 branche de romarin,
2 cac de nora,
3 cac de cumin,
1 cas de miel de sarrasin,
huile d’olive,
sel poivre.

Column: 2

Bref, Je conseille de s’y prendre la veille (l’avant-veille si vous devez faire tremper vos haricots secs), c’est un plat mijoté, qui gagne donc à être réchauffé.

  1. Commencez par mettre les haricots à cuire dans l’eau froide avec une grosse pincée de bicarbonate de soude. Le bicarbonate va aider à attendrir les haricots au contraire du sel qui les durcit. Pas de sel à ce stade surtout.
  2. Dès qu’ils commencent à s’attendrir, ajoutez les lentilles et remettez au feu pour trois bons quarts d’heure. Sentez vous libres d’ajuster ces temps de cuisson car tout dépend de la qualité et de la taille de vos légumineuses.
  3. Émincez le poivron et l’oignon et faites revenir dans une grosse casserole avec un peu d’huile d’olive puis ajoutez les épices. Le romarin va ajouter un côté un peu sucré, le nora est un piment ou plutôt un poivron concassé, absolument pas épicé, qui a un parfum sucré et fumé. Il se marie parfaitement avec ce plat. Le cumin est indispensable à deux titres, d’abord parce qu’avec lui, pas de pipeau, ni de chili puisque c’est lui qui lui donne sa saveur unique. Pour rester sur un plat très doux, j’utilise du piment d’espelette mais vous pouvez bien sûr corser à votre goût.
  4. Égouttez les légumineuses et ajoutez les aux poivrons puis versez les tomates par dessus et laissez mijoter quinze à vingt minutes.
  5. C’est le moment d’ajouter le miel. J’utilise du miel de sarrazin pour son goût âpre. Si vous n’en trouvez pas, préférez du sucre plutôt qu’un autre miel dont le goût risque de détonner dans un plat salé.
  6. Éteignez le feu, couvrez et oubliez la marmite jusqu’à demain.
  7. Fait dodo, Colas…
  8. Bonjour ! Vous avez de la suite dans les idées dites donc… Rassurez vous, il ne vous reste plus qu’à rallumer le feu pour réchauffer ce délicieux chili et à sortir les assiettes.

Bon appétit !

Ajoutez votre grain de sel :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.