Caracalla 

Caracalla, dessin au bic par Saba-chan

Rage de lave épaisse, rougeoyante. Montant lentement dans la cheminée, à petits bouillons sombres et ruminants de vieilles rancunes. Pas de signes annonciateurs, aucun indice. Un matin, ce n’est pas bonjour, c’est un torrent d’avanies insanes qui se déverse. Rien à faire qu’attendre que ça cesse. Se mettre hors de portée de canne. Ça dure. Endurer. Perdurer.


Nous parlions tranquillement et elle a dit un truc – punaise, impossible de me rappeler ce que c’était mais un truc complètement crétin – et je me suis énervé d’un seul coup. Rage incandescente, explosive comme un fouet qui claque, le coup de tonnerre dans un ciel bleu. J’ai dit des trucs vraiment dégueu, je l’ai traitée de conne – pire, de pauvre conne. Elle est partie en pleurant. Va rattraper ça toi, si tu crois que tes fleurs vont suffire ! Ce soir, ça va encore être l’exil du canapé. Fait chier.


– Moi, en colère ? Ah non, jamais ! Je sais me maîtriser, ça n’est vraiment pas mon genre.
Le téléphone sonne.
– Allô ! Non ça nous concerne pas ! Voilà. C’est ça, bonne journée !
Il raccroche.
– Putain ils sont cons les gens ! Et lui là il me fait vraiment chier à appeler tous les jours ! J’ai pas envie de lui régler son problème il a pas encore compris ça ce connard !? Putain il m’a fait perdre le fil avec son histoire à la con ! Qu’est-ce que je disais déjà ?
– Que tu t’énerves jamais…


Ca-rra-ca-lla Ca-rra-ca-lla chantent les ciseaux. La main est sûre, le geste rapide. La tête frisée est, comme toujours, fâchée. Elle se force à l’immobilité et sa fureur se manifeste par une rigidité de statue. Le barbier rêve de faire dévier sa lame vers la jugulaire, la carotide et de mettre fin à la terreur. Dans l’embrasure de la porte, la vieille nourrice passe, soupire, attristée. Combien de fois a-t-elle répété « Ne fais pas cette tête-là, un jour Méduse passera et tu seras pour toujours comme ça » ?
Mais l’enfant colérique est devenu l’empereur furieux et la vieille nourrice ne dit plus jamais rien.


Écrit au Louvre, en compagnie de Saba-chan et de Raphychou, dessin de Saba-chan.

Ajoutez votre grain de sel :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.